au temps de la tourmente

Publié le par COLIBRI

ban-calanque-mejean.jpg 

De grands noms actuellement sont évoqués ,

Eveillent des souvenirs ,lointains ,jamais oubliés !

Les bombardements ,la fuite dans les abris !

 

Banques de Photographie - appui verticaux, vieux, militaire, monde, ii, antiquité, hélices. fotosearch - recherchez des photos, des images et des cliparts Banque d'Image - deux, f-16, combat, faucons, attente, ravitailler, stratotanker. fotosearch - recherchez des photos, des images et des cliparts

L'évacuation dans des convois d'enfants

  D'aucune appartenance Religieuse ! lpourtantl,l

 Simplement la faim ,la peur; PUIS

 L'Aurevoir De ,nos parents ,devant les gares ,aglutinés ,

L a Croix -rouge prenant le relais !

Sur les quais ,des mitrailleuses

 Dans des nids de barbelés !

Encadrés par la haie ,des soldats

De mitraillettes armés !

Nous montions dans les wagons bondés ,

Les garçons dormaient dans les filets!

Les pleurs dominaient;

Démunis, sans bagages, on partait !

Sur le toit la grande croix-rouge nous protégeait !

Destination au fin fond des campagnes

Des bombes abritées !

Semés au cours du voyage

 Comme les cailloux du petit poucet 

Dans les écoles ,les mairies où un peu de lait nous attendait

Accueuillis ,par des fermiers , ou Quelquefois oubliés!

Chez ceux, qui voulaient bien, provisoirement ,nous adopter ! 

J'avais 10 Ans ,avec les Les pourquoi, les comment ?

Tous les âges ,sauf les bébés, étaient représentés !

Nous apprenions la vie des paysans ,Sans la faim ni la peur ;

Que ces Français en soient remercier !

 Mais!  hélas, Sans nouvelles , dans l'angoisse du lendemain !

 Bien des mois ont passés! 

Puis enfin 1945 est arrivé !notre exil était  terminé !

Avec quelle joie nous avons retrouvé

famille ,Amis  ,  Enfin ceux qui en avaient réchappé!

Bien amaigris !presque méconnaissables .Mais qui nous aimaient !

 

  2009 03 27 lion 02

Commenter cet article

Renée 21/06/2010 11:09


Une bien triste époque.......Bises amicales


rêves de tables 20/06/2010 17:54


Triste période mais superbement relatée. Vécue et re-vécue de longues années durant. Il y a des plaies qui ne se referment jamais.


Véronique la TititeParisienne 18/06/2010 19:55


Bonsoir ; Plus de la moitié de ma famille n'est jamais revenue des camps ... J'ai eu une enfance sans grands-pères, une grand-mère qui était devenue folle, pas de cousins, pas de cousines, et le
plus dure, ne pas en parler ... Bonne soirée, Véronique.


Marizou 18/06/2010 08:20


Oui, on ne peut pas oublier en sachant que tous n'ont pas eu la même chance de s'en sortir. Bon weekend !